Cruelle désillusion !

Quelques jours après une courte défaite face à SKW, nos Panthers se sont à nouveau inclinées – lourdement cette fois (61-89) – face à Castors Braine, le grand favori de la compétition. Contre cette grosse cylindrée Brainoise, nos filles n’ont jamais eu voix au chapitre. Tout au plus, ont-elles pu équilibrer les échanges durant une partie du troisième quart avant que les multiples championnes – dont la dynamique interne semble déjà bien au point – ne reprennent leur irrésistible marche en avant.
Pourquoi se le cacher, nos Panthers sont dans le dur en ce moment à l’image de certains cadres de l’équipe. La (longue) suspension du championnat nous a visiblement fait très mal après une préparation et un début de la compétition qui semblaient encourageants si l’on excepte le jour « sans » au niveau adresse face à Courtrai.
Dans ces conditions, le calendrier ne nous épargne pas: alors que le double affrontement face aux cadors devait intervenir au bout de trois mois de compétition avec un collectif bien rôdé, il a eu lieu dans une salle vide avec un groupe qui tente de réchauffer la mécanique endormie par deux mois d’inactivité.
Quand le fond de jeu – fait de défense, de vitesse et d’animation offensive collective – tousse, cela se paie cash, surtout face aux plus forts. Ce n’est pas pour autant que tout est soudain à jeter: il faut tourner la page pour très vite se reprendre, retrouver l’énergie et la confiance qui comptent également parmi les caractéristiques essentielles de nos filles.
Mais là aussi, le calendrier est impitoyable: c’est à nouveau face à Courtrai, samedi prochain et en déplacement, qu’il faudra renverser la vapeur. Un « stress test » grandeur nature pour la suite de cette saison si particulière…