Comme un petit goût de trop peu

Au terme de cette demi-finale aller de play-offs et au delà du résultat cru (58-81) sanctionnant une victoire nette et sans bavure des multiples championnes de Belgique, il flottait comme un petit arrière-goût de trop peu au Bois St-Jean ce jeudi soir. C’est qu’après une entrée en matière parfaite et un premier quart brillant durant lequel elles avaient sérieusement secoué les Brainoises, nos Panthers ont ensuite perdu complètement le fil au gré d’un second quart cauchemardesque. « Comme souvent, malheureusement, nous avons offert alors un visage aux antipodes de ce qu’on venait juste de montrer. Pour moi, Braine n’a pas joué beaucoup mieux à ce moment là mais nous qui ne rentrons plus rien et alors c’est notre collectif qui se disloque. Or je l’ai dit souvent, sans collectif on n’a aucune chance. Individuellement, on n’a aucune joueuse capable de faire seule la différence » analysait à chaud Pierre Cornia. « Ensuite, on a une belle réaction dans le 3ème QT où on tient l’égalité avant d’à nouveau galvauder ensuite… C’est où on voit qu’on manque encore de beaucoup de maturité et d’expérience. On n’a pas l’habitude de ce genre de match de haut niveau ».
Sans doute y avait-il moyen de faire un tout petit peu mieux, sans doute nos Panthers termineront-elle cette campagne dès ce samedi avec trois défaites d’affilées, cela n’enlève pourtant rien à leurs mérites d’avoir réalisé une grande saison dans des circonstances si spéciales.